Divers
Amour
Espoirs
Combat
Desespoir
Divers
Sans détours
Sans nom
Partenaires
 

Homme caméléon

Homme diabolique,
je fus ensorcellée de ton aura symbolique.

Homme vampire,
tu as transperçé mon coeur de ton sourire.

Homme papillon,
je fus chrysalide de ton cocon.

Homme soleil,
tu as brūlé mon âme de mille merveilles.

Homme araignée,
tu m'as capturée de ta toile si parfumée.

Homme caméléon,
tu as fait briller ma vie de mille démons.

Homme sauvage,
pour t'apprivoiser, j'ai prié les sages.

Homme infidèle,
tu as butiné trop de fleurs maternelles.

Homme caméléon,
je te laisse à l'abandon.

Humain,
tu as joué avec mes sentiments, sans vivre l'instant présent,
sans penser au lendemain.
Je ne veux plus que mes yeux saignent,
même si mon corps reste imprégné à l'infini de ta fleur humaine.


Si seulement

Si seulement je pouvais caresser les jours heureux de ta vie,
si seulement je pouvais être ton ange gardien,
si seulement je pouvais posséder ton âme par la magie,
si seulement je pouvais me réveiller dans tes bras chaque matin.

Ces souhaits sont écrit à l'hypothétique,
Si seulement j'avais une baguette magique,
pour plonger à nouveau dans le passé,
pour tout brūler et tout redécorer.

Si mes yeux se noyaient dans les tiens,
si seulement mon corps frōlait le tien,
si seulement ma vie et la tienne ne formaient qu'un seul coeur,
si seulement nos regards percevaient le même bonheur.

Ces "si" m'emprisonnent dans le rêve,
comme une épée qui m'achève,
coule le torrent de sang,
symbole de l'enchevêtrement.

Si seulement j'avais su dire les mots,
si seulement j'avais su caresser ta peau,
si seulement j'avais saisi ma chance,
mais cela s'est terminé par une dernière danse.


Le sourire du passé

Nous avons tant traversé,
de guerres ensanglantées,
nous avons tant pleuré,
en raison de l'adversité.

Nous avons tellement souri ensemble,
mais aujourd'hui le sabre tremble,
ce jour où tu m'as oublié,
a brisé à jamais notre amitié.

Oublier trois années d'osmose,
alors j'ose,
te dire adieu, le coeur brisé,
ce qui a été fissuré, ne peut être ressoudé.

J'ai cru à cette amitié dorée,
en ta sincérité,
aujourd'hui,je te suis indifférente,
la cassure fut lente.

Maintenant, je me tourne vers l'avenir,
pour rencontrer d'autres sourires,
pour poursuivre mon chemin,
loin des miens...

Le sourire du passé,
ce qu'il me reste de toi,
maintenant le sourire de l'avenir,
pour ne plus souffrir!


Belle de nuit

Les inconnus m'appellent Belle de nuit,
A leurs yeux, je ne suis pas Lady.
Mon corps est caressé par leurs yeux,
alors, je procure des instants heureux.

Reine de la nuit,
je fuis la clarté du jour,
Reine du spectacle et de l’amour,
je suis Belle de nuit.

A mon déhanché les hommes restent émerveillés.
Lorsque je danse et que je me dénude,
Ceci n’est qu’ un interlude,
car dans la vraie vie, je reprends ma personnalité.

Belle de nuit,
Je suis,
Mais Reine de l’amour,
pour toujours.

Les hommes me désirent,
En me voyant leur cœur chavire,
En jouant de mes formes généreuses,
Je suis loin d’être pieuse.

Belle de nuit,
Mon nom est scandé comme un cri.
Sous le jeu des lumières,
Je créé des éclairs.

Belle de nuit,
J’allume le feu à minuit.
A l’aube, je retrouve la liberté,
Synonyme de vérité.


Aimer

A chaque pas, que j'ai fait vers
toi,
le vent m'a repoussée violemment,
j'ai tellement espéré ton amour, passionnement,
Je ne suis plus animée par la foi.

Cet amour m'empoisonne,
et rien ne me raisonne.
Comment croire encore à cette fatalité,
comment respirer sans t'aimer?

Déchirée, par ses sentiments,
meurtrie de t'aimer aveuglément,
aucun autre focalise mon attention,
personne d'autre enivre mon coeur de passion.

J'ai essayé de noyer cet amour,
au plus profond des abīmes de la mer,
j'ai essayé d'enterrer ces sentiments au centre de la terre.
J'ai essayé de t'oublier pour toujours.

Mon âme est baignée par les larmes,
autour de moi, ce vacarme,
qui me murmure d'oublier,
de ne plus t'aimer.

Mon amour, je ne peux t'effacer de ma vie,
je t'aime, si tendrement,
cet amour est sans retour,inévitablement.
Pour toujours, je t'aimerai mon chéri.


Raz-de-marée

La terre a tremblé,
provoquant un gigantesque raz-de-marée,
assassinant sur son passage des innocents,
les rescapés pleurent les morts en priant.

L'exotisme de l'Asie,
s'est enfui,
la violence des vagues a tout balayé,
en recrachant les corps déchiquetés.

Les peuples du monde entier sont attérés,
devant cette atrocité,
la chaine de solidarité s'est dessinée,
pour refuser la fatalité.

Les âmes à jamais seront meurtries,
par cette ignominie qui a tout détruit,
les plaies seront longues à être pansées,
mais aucune mémoire ne pourra oublier.

Saluons le courage des secours sur place et la générosité des pays et des personnes, associations, entreprises, mais surtout le courage de ces personnes qui doivent maintenant survivre.
Jamais, je n'oublierai.


magdanella
11/10/05